architecture d’espaces publics et privés
    

L’histoire de ce projet a commencé il y a bientôt 50 ans, sur des terres dédiées à la culture de la pomme de terre, symbole d’une île si singulière. Construites par et pour une famille ouvrière vendéenne, d’abord une, puis deux maisons mitoyennes sont venues transformer ce terrain agricole en résidence secondaire.

Héritage transmis de main en main, ces maisons ont longtemps été vouées à une simple utilisation estivale. Dans une optique de prolonger l’été, d’importants travaux de rénovation sont entrepris sur cet ensemble de 88m2.

Fruit de l’évolution des usages familiaux, la démolition du mur commun aux 2 habitations originelles permet la création d’un grand volume central voué à réunir ses habitants. Une extension de 5 m2 dans la prolongation d’un débarras existant offre désormais 3 chambres, espaces privés où chacun est libre de venir s’isoler.


_
Commanditaire : clients particuliers
Lieu : Noirmoutier (85)
Date : 2022
Mission : complète
Statut : livré




Aussi appelé armoire au Québec, le placBAR n’est pas un meuble mais un espace de rangement aménagé dans un mur, où l’on consomme et entrepose des boissons, alcoolisées ou non. Le Placbar répond à votre besoin de stockage tout en offrant une solution audacieuse pour recevoir vos proches comme il se doit. C’est autour d’une bière sur la terrasse d’un troquet du canal de l'Ourcq qu’est née cette idée folle.

Propriétaire d’un deux pièces, notre client souhaitait s’offrir la fameuse “pièce en +” et nous a missionné pour dessiner cet espace de réception dans un placard. Notre objectif à été de rationaliser le volume existant de rangement pour y intégrer une cave à vin, un plan de travail nécessaire à la mixologie, ainsi qu’un stockage des verres et des bouteilles. La fonction initiale de placard est maintenue en partie supérieure derrière un store.

Porte ouverte, à la manière d’un bon vin, l’ambiance de l’ensemble propose un volume boisé et rond. Les reflets du miroir brun offrent perspective et profondeur. Un bleu velour, un plan de travail anthracite et des étagères acajou portent l’ensemble des outils nécessaires à un bon cocktail. Le contraste de ces éléments avec le style existant de l’appartement propose une mise en exergue du placbar au cœur du salon. La surprise est d’autant plus accentuée par la tablette suspendue à la porte qui permet au volume de s'étendre hors de ses limites.

Porte close, le speakeasy disparaît et le mystère demeure.

_
Commanditaire : client particulier
Lieu : Paris 19e
Date : 2022
Mission : complète
Statut : Livré
Collaborateur : @Benjamin Amossé





Il y a 20 ans, la construction d’une porte vient unir deux studios d’un immeuble parisien pour ne former qu’un seul appartement de 52m2. Peu de travaux sont engagés : l’une des deux portes d’entrée est condamnée, un petit bureau remplace l’une des cuisines, un lave-linge occupe un ancien WC et un placard s’improvise dans l’une des deux salles d’eau. Aujourd’hui l’habitante, ébéniste en marqueterie et son conjoint, projettent de venir occuper l’appartement avant que sa mère prenne le relai dans quelques années. Le programme demandé est alors évolutif : l’atelier de marqueterie devra un jour se transformer en seconde chambre.

Le projet de rénovation commence par réouvrir la porte d’entrée anciennement condamnée. La perspective créée sur l’extérieur constitue la première séquence du parcours de l’habitant. L’entrée est peinte intégralement d’un bleu profond. Ainsi, depuis l’intérieur, la porte d’entrée tend à disparaître et les arêtes du volume s’évanouissent. Ce dispositif permet de mettre à distance l’appartement des espaces communs de l’immeuble.

Crédit photographique : @Louis Bontemps
_
Commanditaire : client particulier
Lieu : Paris 13e
Date : 2022
Mission : complète
Statut : Livré
Collaborateurs : I.M.E.G.B® Entreprise tout corps d’état




mob i4 est un mobilier issu de deux réflexions majeures : comment décupler une surface de rangement sans encombrer une pièce mais aussi, par quels moyens un mobilier adapté redéfinit-il les circulations propres à un espace ?

Le volume du salon, composé d’un redan biscornu, était difficilement aménageable avec des mobiliers du commerce. De plus, il s’articulait dos à la baie vitrée, face à la télé… Le programme était donc double : investir cet angle avec des rangements fonctionnels et ouvrir davantage ce salon sur la terrasse extérieur de manière à créer un espace ouvert et convivial. Ainsi, il a été décidé que ce mobilier interagisse avec l’espace de vie, en plus de proposer des rangements.

L’ intention fût de multiplier les fonctions de cet agencement. Comme un ruban fracturé qui se déroule le long du mur, l’assise apparaît. Celle-ci vient absorber le redan permettant à la pièce de redevenir un rectangle aménageable et propose ainsi à l’utilisateur une assise pour contempler la vue sur les monts du Lyonnais. Ce ruban se déroule, remonte et absorbe l’angle pour devenir console. La continuité créée par cette ligne de bois en frêne olivier accentue la perspective sur l'extérieur depuis l’entrée. Le chemin vertical que prend cette ligne pour revenir à son point de départ met en exergue l’angle inexploitable du début mais vient aussi soutenir avec légèreté presque 4 mètres linéaire de rangement. Perpendiculaire à la façade extérieure, les différentes teintes de blanc présentes sur les caissons hauts (brillante, mat et satinée) prennent différement la lumière pour rythmer mais aussi limiter l’impact visuel de ces rangements sur l’espace.

Si l’identité visuelle de ce mobilier est forte, son impact spatial n’est que limité en raison de la désinvolte légèreté de cette ligne suspendue au-dessus du sol.

_
Commanditaire : client particulier
Lieu : Lyon
Date : 2022
Mission : complète
Statut : Livré
Collaborateurs : @OCA Ebenisterie






Cette réhabilitation totale de 42m2 est la résultante de 3 enjeux majeurs : proposer un espace plus fonctionnel en redessinant la distribution existante des pièces, orienter le projet vers un grand espace de vie et favoriser l’entrée de lumière naturelle dans toutes les pièces malgré un apport initial faible.

Aujourd’hui, un élément majeur vient habiter le cœur du projet et de l’appartement : une verrière translucide aux lignes obliques. Pièce maîtresse de la réhabilitation, elle accueille la fonction de salle d’eau et joue le rôle de pont entre l’espace nuit (éclairé par la fenêtre de toit) et l’espace de vie ouvert sur la terrasse via 2 porte-fenêtres. La journée, elle maximise les apports de lumière en second jour pour la chambre. La nuit, cet espace devient une boîte de lumière éclairant l’ensemble de l’appartement. Le dessin oblique de ses lignes dynamise l’espace intérieur en créant diverses perspectives.

Ce projet a été repéré par l’émission Youtube australienne : Never Too Small. Dans le cadre de leur thématique d’aménagement des petits espaces, ils ont sélectionné l’appartement de 42m2 et réalisé une vidéo de présentation de l’espace sous toutes ses coutures. Bon visionnage à tous.

Ce projet a également été publié dans un livre des éditions Gestalten dans le cadre de leur collection Pretty Small.

Crédit photographique : @Bertrand Noël
Crédit vidéo : @Matthieu Torres & Nevertoosmall
_
Commanditaire : client particulier
Lieu : Paris
Date : 2020
Mission : complète
Statut : réalisé
Ont participé : STIC® (entreprise générale) + Asseyons-nous® (tapissier décorateur) + Le pavé® (menuiserie)






En tout début d’année 2022, studiobravo a mené une étude questionnant la relation d’un habitant avec son logement. D’un point de vue spatio-temporel, les individus interrogés venaient de vivre les confinements survenus en 2020 et 2021 ; soit une confrontation inhabituelle et prolongée avec leur habitat.

question 1. Où habitez-vous ?
question 2. À quelle pièce attachez-vous le plus d'importance ?
question 3. Quels sont, à vos yeux, les points forts de votre logement ?
question 4. Quelles améliorations souhaiteriez-vous apporter à votre logement ?
question 5. Si vous êtes amené à télétravailler, où et comment avez-vous aménagé cet espace ?

Lire les résultats de l’enquête [ + ]